• technique Syndicate content

Le rapport son papier Tapages 

Par Pierre-Antoine Coutant - Publié le 24 July 2015

Le rapport son papier Tapages

Développé après un long travail en R & D, le nouveau « rapport son scripte » papier de chez Tapages est aussi issu, et nous ne pouvons que nous en réjouir, des propos qui ont été tenus lors de l’atelier son direct de notre association AFSI.

 

De quoi s’agit-il exactement ? Partant du constat que la communication des informations importantes entre le tournage et le montage est difficile, voire impossible avec les outils actuellement disponibles, les équipes de Tapages ont entièrement repensé le rapport son papier pour en concevoir un nouveau orienté post-production.

 

En effet, si ce sont les chefs opérateurs du son qui remplissent ce rapport, il est d’abord destiné à informer le montage. L’idée est donc de ne plus suivre la chronologie du tournage, qui ne signifie rien pour la post-production, mais de présenter le rapport son par plan ou par séquence, comme ce que fait la scripte sur le rapport montage. Ainsi pour un monteur il est désormais très aisé et rapide de retrouver les informations concernant la séquence sur laquelle il travaille.

 

Se présentant sous la forme d’un rapport de 5O pages au format A5 (3 copies par page) il est possible de le glisser dans une sacoche d’enregistreur. Après une première page de présentation du projet contenant des informations que vous n’aurez plus à recopier (Nom du réalisateur, coordonnées du preneur de son, type de machine, de back-up, de micros employés…) chaque page est ensuite dédiée à un plan ou une séquence.

 

En haut une grande case permet de décrire votre dispositif de prise de son et de fournir de nombreuses informations comme la présence d’une ambiance stéréo en direct qui n’est pas traitée dans le mix down, la répartition des perches ou micro d’appoint, bref toutes les informations ou les notes que le chef opérateur du son peut juger utile de faire connaître au monteur son.

Rapport Son scripte Tapages

 

Sur le coté gauche un cadre est réservée à chaque prise et son indexation informatique. A droite un cadre sert à renseigner les pistes utilisées, leur nom ou contenu et l’envoi dans le mix-down gauche, droit, … ou pas.

 

Nouveauté aussi un cadre en bas de page permet de renseigner le décor du plan ou de la séquence. Pratique pour relier des sons seuls à un décor.

 

Je l’utilise depuis quelques mois et je trouve ce nouveau rapport aussi bien utile que facile à appréhender. Tant que j’ai de la place et que mon dispositif de prise de son ne change pas je continue sur la même page. Je ne suis pas obligé de changer de page à chaque plan. Si le cadre « prise » est parfois un peu juste - il y a 11 prises maximum par page - et si on peut encore un peu améliorer la présentation pour ajouter quelques bricoles, je n’ai pas l’impression d’écrire beaucoup plus. Par contre j’ai le sentiment que mes notes sont mieux renseignées et mises en valeur.

 

Certes les rapports son informatisés sont annoncés pour bientôt, mais l’un et l’autre pourront toujours cohabiter. Si vous n’êtes pas autiste ou allergique à l’écriture, il est toujours plus rapide d’écrire sur papier que sur une machine ou un ipad. 

 

Les premiers retours des principaux intéressés, à savoir les monteurs, sont plutôt encourageants. Après un premier moment de surprise, ils découvrent une information plus simple à trouver.

Plus d’informations, plus claires, mieux organisées. Normalement c’est un cocktail qui devrait plaire.

 




Commentaires (4)

Vous devez vous identifier pour poster des commentaires.
Tout masquer/afficher
Phil Vandendriessche's picture

"Se présentant sous la forme

"Se présentant sous la forme d’un rapport de 5O pages au format A3 (3 copies par page) il est possible de le glisser dans une sacoche d’enregistreur."

Format A3?

29,7 x 42 cm.

Ca se glisse dans la pochette de quel enregistreur?

;-)

Pierre-Antoine Coutant's picture

format A5 bien sûr.

Quand on passe de 8 à 24 pistes on passe de A4 à A3… Non bien évidement c'est le format A5 qu'il fallait lire.

Yves Capus's picture

Ben...je suis plus reservé..

Ben...je suis plus reservé.. pour l avoir utilisé recèmment je trouve le format "1 page=1plan" assez penible..si on le respecte ca fait vite bcp de carnets et le côté pratique du format A5 s' evanouit rapidement ...srtt si il y a peu de prises par plan.. sans parler du prix qui n est pas modeste. Alors, 2 plans par feuille me semblerait un peu plus pratique et economique, a priori.

P.s. tu vois Pierre Antoine ns sommes plusieurs a te lire .. :)

Pierre-Antoine Coutant's picture

Remarque pertinente. De fait

Remarque pertinente. De fait je mets plusieurs plans sur la même page et une séquence de 7 plans peut tenir sur 2 pages. Ou alors je ne change de page que lorsque le dispositif de prise de son change (dans le grand rectangle en haut de page).
Coté post-production, ce n'est pas la liesse, mais les quelques retours que j'ai eu sont positifs, donc j'ai envie de dire encourageants. Heureusement, chacun peut toujours utiliser le rapport son qui lui convient.