• activites Syndicate content

Compte rendu "son direct" N° 4 : LMA 

Par Thierry Lebon - Publié le 16 August 2013
Compte rendu "son direct" N° 4 : LMA

REUNION LMA 15/05/2013 – COMPTE RENDU

La réunion s’est passée dans la cafet ‘ de la fémis

Une quarantaine de membres LMA étaient présents, ainsi qu’une quinzaine de membres AFSI.

 

Présentation de l’atelier « son direct » par Frederic Dubois, les raisons de cet atelier

 

-Différence de l’écoute au casque, dans la salle de montage et dans l’audi

-Montage son > embellissement du film

-Problématique du multipiste a la prise de son.

-Qualité médiocre du monitoring dans les salles de montage

 

Taddé : Les taches sont de plus en plus segmentées.il est à regretter que les assistants monteurs ne fasse plus le montage direct.

Julie : heureuse d’entendre qu’il faut prendre le mix down en priorité, ensuite on va chercher le HF qui manque.

Isabelle : les multipistes sont saucissonnés, les respirations sont enlevées, les silences aussi…

On perd un temps fou. Solution : pourquoi ne pas  repartir es fichiers montés dans l’Avid sachant que la qualité est maintenant identique aux fichiers originaux (24 bits/48 kHz)

Lise : j’aime les saletés, les petits bruits, la vie.

XX : monter avec 8 pistes, c’est une blague sachantle temps qui nous est donné

Rapports son au format PDF, on finit par ne plus les lire.

Taddé : les rapports papiers pdf proposés par les constructeurs sont souvent illisibles

Les ingés son sont  moins précis  sur les rapports son PDF que sur les rapports papier

Ça oblige un clavier sur le Cantar

YC : Quand on est sur un documentaire, on ne peut pas avoir de clavier dédié !

Consultation des rapports son uniquement si on est perdu !

Récupérer le rapport son dans l’Avid / notes / comments

Voir avec les constructeurs ce qu’on peut faire

AETA prêts a travailler la dessus

Le montage des paroles demande aujourd’hui une plus grande qualification technique

Rappel que seule la nomination « monteur » existe chez LMA, pas monteur image. !!!

Valérie : les monteurs directs sont des nettoyeurs….tout devient trop « clinique »…L’assemblée réagit…

Problèmes de prod, problèmes de temps

L’assistant monteur image >> fait le montage des directs

Hélène : à force d’être obnubilé par la technique, on en oublie la narration.

Se méfier des spécifications

Isabelle : Certains ingénieurs du son font maintenant leur propre montage direct, il manque de recul.

IL arrive même que Tournage, montage et mixage soient faits pas la même personne.

Le réalisateur est passé ou dans tout cela ?

Certains réalisateurs arrivant au mixage, ne reconnaissent plus ce qui a été travaillé pendant les semaines de montage image.

La technique, parfois trop poussée, apparait donc comme nuisible à la fluidité narrative du film.

 

 

Propos recueillis par Fred Dubois et Thierry Lebon

 

 

 

 

 



Commentaires

Vous devez vous identifier pour poster des commentaires.