• vie professionnelle Syndicate content

Documents classés

conventions collectives

salaires

syndicats

administration

divers

Associations

Association Française des Cadreurs de Fictions
Association Française des Assistants Réalisateurs
Les Monteurs Associés
La Société des Réalisateurs de Films
Les Scriptes Associées
Association Française des Régisseurs
C.N.C. - Centre National du Cinéma et de l image animée
Association des Repéreurs
Association des Directeurs de Productions
Association Française des directeurs de la photographie Cinématographique
Assistants Opérateurs Associés
Association des chefs Décorateurs de Cinéma
Association des Responsables de Distribution Artistique
Association Française des Costumiers du Cinéma et de L'Audiovisuel
Association des Repéreurs de Cinéma
Association des Producteurs de Cinéma

Transmettre les savoirs cinéma audiovisuel

Publié le 29 June 2013
Catégorie :

La position des associations de techniciens

Dans ce document datant de 2009, 13 associations de techniciens du cinéma, regroupées en inter-associations, font un état des lieux et des recommandations pour la transmission des savoirs dans les métiers du cinéma et de l’audiovisuel.

 

S O M M A I R E

  • Introduction .......................................................................................................... p. 1
  • Manifeste des associations.............................................................................. p. 2
  • Points de vue des associations....................................................................... p. 5
  • Annexes :
    1. Décret du Ministère de L’Education nationale ......................................... p. 16
    2. Cadre Juridique du recours aux stagiaires dans les entreprises ....... p. 18

 

INTRODUCTION

Depuis 3 ans, nous les associations de techniciens de l’audiovisuel et du cinéma, nous retrouvons autour du désir d’assurer un juste accès à nos métiers et une réelle transmission de nos savoir-faire.

Transmettre les savoirs cinéma audiovisuel, la position des associations de techniciensNos métiers ont toujours exercé une forte attractivité, mais, ces dix dernières années, nous avons constaté une mutation dans la façon d'accéder à nos professions, principalement liée à la prolifération au cours de cette période, des écoles, organismes de stages et autres lieux où l'on «enseigne» les métiers du cinéma et, sans vouloir établir ici un jugement ou une classification de ces formations, nous sommes arrivés au constat général d'une dégradation de la qualité de la transmission du savoir.

Cette prolifération, et surtout l'utilisation, lorsqu'elle est abusive, de la possibilité offerte aux productions d'utiliser des étudiants dans la partie «stage conventionné» des cursus de formation pour les intégrer dans les équipes de production ont été largement dénoncées.

En avril 2006, nous avions d'ailleurs publié un manifeste à propos de l’utilisation abusive de ces stages conventionnés (voir texte ci-après).

 Cette même année, notre démarche a été renforcée et validée par le décret du Ministère de l’Education Nationale sur les stages en entreprises (Annexe 1) et par le texte du CNC « Cadre juridique du recours aux stagiaires en entreprise » (Annexe 2).

Mais les pratiques de nos employeurs, même si elles ont évolué dans le bon sens restent fortement influencées par la tentation de continuer à utiliser ces stagiaires à des postes professionnalisés au lieu de les limiter à leur sens premier : un complément de formation.

Conscients de la diversité des pratiques dans nos filières, nous avons donc enquêté au sein de nos associations afin de connaître les conditions dans lesquelles les stagiaires conventionnés étaient accueillis. Nos conclusions nous ont amené à la rédaction du présent dossier, riche de la diversité de nos métiers et de nos réalités professionnelles.

Même s'il est difficile d'établir un constat général, nous constatons que plus la pression est grande de la part des productions d'engager des stagiaires conventionnés, plus il y a risque de dilution du savoir dans un système qui ne permet plus d'arriver à une vraie professionnalisation, via la voie de l'assistanat.

La filière du montage, certainement une des plus touchées par cet état de fait, avait déjà, le 22 juin 2009, organisé une table ronde sur le thème « La transmission du savoir en panne ? », poursuivant avec les professionnels et les pouvoirs publics une réflexion entamée en 2002 sur la disparition progressive du monteur adjoint.

Il nous parait donc urgent de continuer à poser la question de l'enseignement des « métiers du cinéma » en général pour ne pas laisser espérer à tant de jeunes l'accession de plus en plus hypothétique à nos filières.

Nous demandons que l'ensemble des responsables : ministères de la Culture, de l’Emploi, de l’Education Nationale, de l’Enseignement supérieur, CNC, Fonds régionaux, ainsi que nos employeurs, les producteurs, et les écoles et organismes de formation prennent en compte ces données afin de mesurer les effets néfastes d’une telle situation sur la transmission de nos métiers et mettent en oeuvre au plus vite une réflexion globale pour aboutir de manière efficace à une réglementation de la formation dans nos métiers.

La suite dans le document joint à cet article.

ADC : Association des Chefs Décorateurs de Cinéma
AFAR : Association Française des Assistants-réalisateurs
AFC : Association Française des Directeurs de la Photographie Cinématographique
AFCCA : Association Française des Costumiers Cinéma et Audiovisuel
AFCF : Association Française des Cadreurs de Fictions
AFCS : Association Française des Cadreurs et Cadreuses Steadicam
AFR : Association Française des Régisseurs
AFSI : Association Française du Son à l’Image
AOA : Assistants Opérateurs Associés
ARC : Association des Repéreurs de Cinéma
ARDA : Association des Responsables de Distribution Artistique
LMA : Les Monteurs Associés
LSA : Les Scriptes Associés

Lire le point de vue de l'AFSI déjà publié sur ce site et repris dans le document général.