• partenaires Syndicate content

2016 Clap de fin

Par DC Audiovisuel - Publié le 01 January 2017

Une année riche en réalisations vient de se terminer. Malgré cette "année noire" nous avons réussi à maintenir notre dynamisme commercial, de la location de matériel à la post-production.

VBuster Keaton, Le cameraman, 1928 - DRous l'avez remarqué, nous avons refondu intégralement notre site internet qui ne correspondait plus à l'utilisation des nouveaux appareils de consultation informatique, en particulier smartphones et tablettes. Cette réalisation est due à la collaboration de notre graphiste renommé Martin Blum et de notre développeur qui a effectué un véritable travail de bénédictin.

Mentor, notre nouveau système d'alimentation pour roulante, a fait ses armes sur plusieurs tournages et a reçu un très bon accueil des ingénieurs du son.

Pourtant la collaboration entre un l'ingénieur diantrement optimiste de Sonelec-Musique et notre tête pensante chez DCA, ingénieur recherche à la réputation atrabilaire, n'était pas évidente. Mais ce mariage qui dure depuis deux ans a accouché d'un superbe produit digne de ses prédécesseurs PMI et SMO. Pourquoi un développement aussi long ? Si la théorie et la pratique sont théoriquement exactement la même chose, dans la pratique cela n'est pas vrai.

Grand succès du Cantar X3 adopté maintenant par tous les ingénieurs du son après quelques hésitations en début d'année. Pour preuve, nous finissons le mois de décembre avec 32 Cantar X3 achetés depuis sa naissance.

Grâce au professionnalisme des ingénieurs de Aaton Digital toujours à l'écoute des utilisateurs, les bugs inévitables parfois rencontrés ont été rapidement résolus par l'arrivée de nouvelles versions logicielles. Chapeau bas au père du premier Cantar, Jean-Pierre Beauviala, qui a donné naissance à cette lignée d'enregistreurs révolutionnaires.

Revient en mémoire cette remarque de Schopenhauer : Un savant c’est quelqu’un qui a appris beaucoup de choses ; un génie c’est quelqu’un dont l’humanité a à apprendre quelque chose, qu’elle ne connaissait pas encore.

La téléphonie mobile ne cesse de gagner des parts de marché à tous les niveaux, et maille la France d'antennes sur une plage de fréquences de plus en plus large. Après le vieillot Edge, nous sommes passés à la 3G puis la 4G... demain la 5G. Jusqu'à grignoter petit à petit la bande des 700 MHz au détriment de la télévision numérique terrestre.

Dans cette conquête sans merci des territoires, désormais inondés d'ondes radio, les utilisateurs de micros HF sont en infime minorité. Une petite communauté face à des géants économiques qui n'a aucun poids lors des réunions avec l'Agence nationale des fréquences (ANFR). Il y a du soucis à se faire dans les années à venir !

Amoureux du cinéma, surtout ne manquez pas...

 

lire la suite et voir les images et vidéo sur le site de DC Audiovisuel...